Comment soulager une sciatique, et comprendre les sciatique symptômes

Avant toute chose, il est important de comprendre ce qu’est la sciatique, pour bien définir les traitements que l’on pourra mettre en place par la suite, en cas de douleur fessier ou d’autre symptômes de la sciatique. Le signe est souvent le même : un ressent une douleur aigüe, qui peut surprendre parce que celle-ci ne concerne pas exclusivement le dos. On va avoir une impression désagréable et douloureuse, qui se déroule du haut de la fesse, parfois même jusqu’au pied. Ainsi, ceux qui sont atteints de sciatique, sont généralement très handicapés par celle-ci au moment des crises.

Le nerf sciatique

En matière de sciatique symptomes, il est important de comprendre que tout part de ce que l’on appelle le nerf sciatique. Celui-ci va subir une compression forte, liée à différents événements ou situations, et c’est ce qui va déclencher le problème en question. Douleur fessier, mais aussi tiraillements dans le bas du dos, dans les cuisses et dans les jambes, dans leur intégralité, les signes sont nombreux et ceux-ci peuvent être difficiles à gérer par les personnes qui sont atteintes malheureusement. D’où provient-elle et comment soulager une sciatique ? Bien souvent, il faut s’en remettre aux causes de la maladie.

Ce qui génère la compression du nerf sciatique

Sachez que votre douleur fessier et que tous les autres symptômes viennent bien souvent de l’apparition d’une hernie discale. Le disque intervertébral sera alors abîmé, et de par cette déchirure, le noyaux de ce disque sera protubérant, entre deux vertèbres, venant par la suite comprimer le nerf sciatique, sur l’une de ses racines.

Comment soulager une sciatique efficacement ?

De ce fait, il sera nécessaire de s’intéresser à toutes les causes liées à la sciatique dans son apparition. Des anti-inflammatoires permettront notamment de réduire l’inflammation du nerf sciatique, ce qui est une première piste pour soulager au moins temporairement le problème en question. On pourra également opter pour un repos du dos en cas de besoin, sans pour autant se priver totalement de bouger. Ne pas rester alité est important. Des infiltrations peuvent elles aussi être nécessaires pour régler un problème de sciatique, et ainsi permettre une diminution de ces symptômes douloureux. Il est possible aussi de porter un corset, voire de se faire opérer en cas de hernie discale. Enfin, certaines manipulations lors des séances de kiné, peuvent être utiles, pour éviter la récidive des crises notamment.

Détecter la sciatique à temps

En cas de douleur qui se prolonge jusqu’aux pieds, d’un léger engourdissement aux jambes et d’une difficulté à marcher, en croisant tout ceci avec la présence éventuelle d’une hernie discale, n’hésitez pas à consulter, il s’agit probablement d’une compression du nerf sciatique qu’il ne faut pas prendre à la légère. Si les conséquences ne sont pas particulièrement graves, ce sont les symptômes qui en revanche, sont difficiles à gérer.